Retour

Soft skills : les compétences transversales à ne pas négliger

Les soft skills, qu’est-ce ?

Les soft skills (de l’anglais littéral “compétences douces”) sont les qualités humaines qu’une personne possède. On appelle aussi ces atouts « l’intelligence émotionnelle » ou les compétences dites comportementales, transversales ou humaines, soit ce que vous êtes et non ce que vous avez acquis au cours de votre formation et de votre carrière.

Cela peut être l’empathie, un bon sens du relationnel, la créativité, une bonne gestion du stress, l’audace, la curiosité, savoir travailler en équipe, le dynamisme, l’esprit d’entreprendre, la communication, le sens de l’initiative, l’éthique, savoir négocier, la capacité à régler des problèmes, l’adaptabilité, le sens de l’humour, etc.

Les soft skills, l’atout des candidats

Avec la robotisation, et pour s’adapter à un monde complexe, mouvant et hyperconcurrentiel, les gérants souhaitent davantage mettre en avant l’humain dans leur entreprise.

Les recruteurs recherchent des personnes compétentes, certes, mais surtout un collaborateur qui puisse s’intégrer aisément avec une équipe déjà constituée et s’épanouir dans l’entreprise. Bien souvent, les employeurs vont préférer une personne possédant de nombreuses soft skills à une autre au CV fourni mais dont les soft skills n’ont su transparaître lors de l’entretien. C’est le cas notamment de la sélection des candidats pour le processus de reskilling (lien de redirection vers l’article Reskilling) proposé par Deventys, première société en France spécialisée dans cette technique innovante de formation/recrutement, qui passe par un entretien reposant principalement sur la motivation et les soft skills.

Comment mettre en avant ses soft skills ?

Les soft skills sont à inscrire sur le CV : ne négligez pas la rubrique “Intérêt”, c’est dans cette section qu’elles vont apparaître. Dire que vous faites un sport d’équipe signifie que vous êtes capable de travailler avec plusieurs personnes sur un projet, et met en avant votre dynamisme ; précisez ce que vous aimez lire ou écouter, cela permet de souligner votre curiosité ; faire partie d’une association montre l’ouverture d’esprit du candidat, suggère un sens du relationnel, etc.

Il est essentiel de parler de vous, et ceci dès votre CV, afin que les recruteurs aient une idée plus précise de la personne que vous êtes, de votre “savoir-être”. Votre motivation apparaît déjà de la sorte, avec quelques lignes de présentation. Lors d’un entretien, parler de vous-mêmes, de votre vécu extra-professionnel, permet de dévoiler vos soft skills (sans les lister), et, donc, vos points forts. Il s’agit, en quelque sorte, de s’autopromouvoir, de faire un marketing de soi, en exploitant des exemples concrets tirés du quotidien, de sa vie personnelle.

Laura Boisset